CETAF | Corporation des entreprises de traitement de l’air et du froid

Dévoilement des lauréats du Gala Reconnaissance 2018


Dévoilement des lauréats du Gala Reconnaissance 2018

Categorie(s) :   Climapresse   À la une   Nouvelles  


Alors que 2018 tirera sa révérence sous peu, les professionnels du milieu de l’air et du froid ont pris le temps de se rassembler lors du 8e Gala Reconnaissance de la Corporation des entreprises de traitement de l’air et du froid (CETAF) dans le but de souligner les réussites de trois de ses membres qui se sont démarqués au sein de l’industrie.

 

C’est sous la chaleur très appréciée et les airs festifs du Club de Golf le Mirage que l’événement annuel s’est tenu vendredi le16 novembre dernier. Désormais un incontournable dans l’industrie, la soirée a réuni près de 200 convives et fut ponctuée par la visite de la chanteuse Stéphanie Bédard ainsi que de Mélissa Lavergne et de son Party Band. De plus, lors de chaque édition, la CETAF se fait une grande fierté de sélectionner des lauréats pour les catégories Bâtisseur, Personnalité et Hommage afin de leur remettre un prix si bien mérité.  La Corporation félicite à nouveau messieurs Luc Bergeron & Robert Laberge, monsieur Jeff Clarke ainsi que monsieur Sylvain Sergerie récipiendaires (dans l’ordre) des prix, Bâtisseur, Personnalité et Hommage. La Corporation tient également à remercier l’ensemble des partenaires, sans qui l’événement ne pourrait évidemment pas avoir lieu.

 

 

* Communiqué de presse *


Prix Bâtisseur – Luc Bergeron & Robert Laberge (Navada)

 

Gala Reconnaissance 2018

Dans l’ordre: Michel Chagnon, Robert Laberge, Luc Bergeron et Mélissa Lavergne

Fondée en 1968 par Gérard Cantin et célébrant cette année son 50e anniversaire, Navada est sans contredit une entreprise florissante de notre industrie. À l’époque, l’entreprise ne possédait que trois camions de service qui couvraient principalement une clientèle de type industrielle. Aujourd’hui, Navada, c’est 280 employés, plus d’une centaine de camions de service et une offre multidisciplinaire complète pour répondre à l’ensemble des besoins de ses clients.

 

Même s’ils avaient de grandes aspirations, Luc Bergeron et Robert Laberge, gagnants du Prix Bâtisseur, étaient loin d’envisager un scénario aussi prometteur lorsqu’ils ont racheté la compagnie, en 1989. Cependant, une chose était bien claire selon messieurs Bergeron et Laberge : « Si on fait un projet et que l’on sert un client, on veut qu’il reste avec nous pour vingt ans minimum. Cela fait en sorte que ton “minding” est différent face à ce qui se présente à toi. Le but est de bâtir une relation de confiance à long terme avec ton client ». Malgré les décennies qui séparent cette importante acquisition et le présent, les deux hommes sont fiers d’affirmer que leur approche client est toujours restée la même, c’est-à-dire être disponible et accessible.

 

D’ailleurs, le duo associe clairement sa progression à sa proactivité et son interaction avec les clients. C’est notamment ce que messieurs Bergeron et Laberge tentent d’inculquer chaque jour à l’ensemble de leurs employés. « Si ton client a un problème ou s’il n’est pas content, prends ta voiture et va le voir ou prends ton téléphone, appelle-le et prends le temps de l’écouter », affirment-ils. Afin d’assurer la continuité de l’entreprise, deux nouveaux actionnaires, Francis Renaud et Mathieu Georges, se sont joints à Navada en 2010, ce qui lui a donné un second souffle.

 

L’ambition d’aller plus loin, les deux entrepreneurs et leurs associés l’ont toujours portée. C’est pourquoi le bien-être de leurs employés fut un incontournable lors de la construction de leur nouveau siège social LEED OR à Longueuil en 2015. En effet, les clients c’est important, les projets aussi, mais, pour eux, l’ambition d’aller plus loin part de leurs ambassadeurs – leurs employés – et de leur bien-être.

 

Par définition, le Prix Bâtisseur récompense un ou des chefs d’entreprise qui, en raison de leur leadership, ont enrichi le patrimoine industriel québécois. Messieurs Bergeron et Laberge en sont un parfait exemple, non seulement en raison de leur désir d’innover sur le plan technique, mais également d’offrir un environnement de travail sain, favorisant la rétention de leur personnel, tout en reconnaissant les compétences de chacun. « Honnêtement, moi, je ne sais pas tout, lance Luc Bergeron, et je suis toujours content qu’il y ait quelqu’un qui sache la réponse autour de moi, parce que c’est de cette manière-là que l’on apprend des autres pour évoluer et devenir meilleur. »

 

De sages paroles qui illustrent pourquoi Navada représente à merveille cette catégorie de lauréats. Une compagnie qui n’a pas peur de foncer tout en restant humaine et près de ses valeurs. Pas étonnant qu’ils aient été nommés 2e plus gros employeur de frigoristes au Québec tout en étant classés 57e au « Top 300 des PME les plus importantes » du journal Les Affaires en 2018.

 

Félicitations encore une fois!

Retour en haut

 

 

Prix Personnalité – Jeff Clarke (Enviroair Industries)

 

Gala Reconnaissance 2018

Dans l’ordre: Michel Chagnon, Jeff Clarke et Mélissa Lavergne

Tout d’abord, rappelons-nous qu’à l’origine, cette récompense souligne notamment l’engagement, le dévouement et l’influence positive d’un des membres de la CETAF au sein de l’industrie. Lorsque l’on constate le chemin parcouru par Jeff Clarke, fort de ses 30 ans d’expérience, il allait de soi que le prix Personnalité 2018 lui était destiné. Cependant, il était loin de se douter à quel point ses valeurs et la passion qui l’habite pouvaient résonner auprès de ses confrères.

 

Profondément modeste, Jeff a forgé sa personnalité autour des nombreuses influences significatives qui ont pavé son chemin. Issu de la deuxième génération d’immigrants d’origine slovaque nés en sol montréalais, il doit, selon lui, son éthique du travail bien fait et engagé à ses racines familiales : « Avec mes grands-parents, ç’a toujours été ça qu’ils m’ont appris, si tu veux que le monde te suive et embarque avec toi, il faut être dans les tranchées avec eux. Il faut pelleter à côté d’eux et s’ils te voient sur le terrain avec eux, c’est là qu’ils comprennent que tu es dans le même bateau à ramer aussi fort et pas uniquement à donner des ordres d’en haut. » Les notions d’équipe et de coopération, Jeff les a d’ailleurs comprises assez rapidement. En effet, son passage au Collège Loyola l’aura marqué, notamment par sa culture d’entraide qu’illustre parfaitement l’adage « Men for Others ».

 

Il a ensuite suivi les traces de son père et a poursuivi des études en génie mécanique à l’Université Concordia, où il termine ses études avec succès en 1987. Rapidement, il obtient une occasion en or de faire ses preuves auprès d’une compagnie de pâtes et papiers et s’envole vers l’Ouest canadien pour aller y développer le territoire de 1987 à 1990. Expérience marquante qui lui a permis de constater son aisance à diriger des équipes, mais également de consolider ses acquis à titre de gestionnaire de projets d’envergure.

 

Habité depuis toujours par la fibre entrepreneuriale, ce n’est qu’après son retour au Québec, en 1992, qu’il a repris les rênes d’Enviroair, une entreprise originalement fondée par son père en 1978. La compagnie existait seulement sur papier depuis 1981 et Jeff a constaté à ce moment que tout était à faire. Ne sachant trop par où commencer, il a eu le réflexe de s’entourer de professionnels expérimentés de l’industrie en décidant de s’impliquer auprès de l’ASPE et de l’ASHRAE. C’est à ce moment qu’il a fait la rencontre de son partenaire Pierre Desroches, en 1994. Ce n’est que quelques années plus tard qu’ils ont fusionné leurs entreprises respectives en 1998, pour devenir officiellement Enviroair Industries. De fil en aiguille, l’acquisition de gammes de produits de plus en plus importantes propulse l’organisation dans les ligues majeures. Enviroair compte aujourd’hui 70 employés.

 

Ceci étant dit, qu’ils soient dix, cent ou mille employés, Jeff Clarke se fait un point d’honneur de croire en la jeunesse et de lui donner les conditions pour réussir à se mettre au défi et toujours aller plus loin. C’est pourquoi, encore à ce jour, il s’implique autant auprès des générations qui lui succèdent. Pour lui, l’avenir repose en grande partie sur cette jeunesse inspirante, pleine d’énergie et d’idées nouvelles. Il croit sincèrement en eux et espère réussir à redonner autant qu’il a reçu tout au long de son parcours.

Retour en haut

 

Prix Hommage – Sylvain Sergerie (Les entreprises de réfrigération LS)

 

Gala Reconnaissance 2018

Dans l’ordre: Michel Chagnon, Sylvain Sergerie et Mélissa Lavergne

La passion du métier, le lauréat du Prix Hommage 2018 est probablement tombé dedans lorsqu’il était petit. Tout jeune, Sylvain Sergerie avait déjà une très grande curiosité pour tout ce qui touchait le domaine de l’électromécanique. « J’ai déjà pris les outils à mon père pour trafiquer sa télévision flambant neuve et réussir à l’écouter avec des écouteurs, même si dans le temps ça n’existait pas encore », ajoute-t-il en riant. C’était donc tout naturel pour lui d’aller plus tard suivre une formation en mécanique du bâtiment. Non pas parce que son père travaillait déjà dans l’industrie, mais bien parce qu’il avait un sincère désir de comprendre et d’améliorer les processus de production sur lesquels il était amené à travailler, et ce, dans tout ce qu’il entreprenait.

 

Cette rigueur, monsieur Sergerie l’applique depuis ses débuts dans l’industrie. Pour lui, la note de passage n’a jamais été acceptable, c’était l’excellence qu’il visait : « Quand je terminais une installation, je rangeais mes outils et je me retournais pour regarder attentivement le travail que je venais de faire. Est-ce que c’est beau, est-ce que c’est bien fait, est-ce que j’aurais pu faire mieux? Si c’était à refaire, j’améliorerais telle ou telle chose », affirme-t-il.

 

Après quelques années d’expérience à titre de technicien et de chargé de projets, c’est en 1983 que Sylvain Sergerie joint l’entreprise familiale, Les Entreprises de réfrigération LS. Il en prendra la présidence en 1997. En effet, son côté entrepreneurial s’est développé et est devenu un incontournable dans sa vie, sans jamais délaisser pour autant son intérêt pour l’aspect technique du métier. D’ailleurs, avec du recul, il se dit aussi fier d’avoir fait de la réfrigération manuellement que d’avoir participé comme entrepreneur à la création d’importants projets en réfrigération/ventilation.

 

Ayant débuté avec de modestes projets, Sylvain Sergerie et son équipe chez Réfrigération LS se sont lancés le défi de percer dans le milieu de la réfrigération en aréna. Ce fut alors un travail en progression qui se peaufinait d’un projet à l’autre pour finalement atteindre, entre 1984 et aujourd’hui, plus d’une centaine d’arénas. « Ce dont je suis vraiment fier, affirme-t-il, c’est de constater tout le chemin parcouru afin d’arriver à de grands projets d’envergure comme le CHUM. Oui, ça prenait de l’ambition quelque part, mais, en fait, c’est le désir de comprendre les choses qui m’a toujours amené plus loin. »

 

De plus, étant constamment poussé par la volonté d’apprendre, Sylvain Sergerie s’est impliqué dans ce qui était la CETAF à l’époque, la CMRQ. Il en fut d’ailleurs le président de 1990 à 1992. C’est le besoin d’entraide qui habite monsieur Sergerie qui l’a amené à s’entourer d’autres entrepreneurs pour colliger de l’information utile afin de diffuser celle-ci aux membres et, ainsi, tenter de les aider dans leur parcours respectif. L’objectif de cette implication a toujours été de contribuer à l’avancement la profession.

 

Empreint d’une grande humilité, Sylvain Sergerie est un entrepreneur motivé par la passion et la curiosité qui l’habite. Il ne cessera jamais de vouloir faire évoluer l’industrie et c’est pour cette raison qu’il est la personne tout indiquée pour recevoir le Prix Hommage 2018 du Gala Reconnaissance.

Retour en haut

 

 

Partenaires

La CETAF tient à remercier l’ensemble des partenaires sans qui l’événement n’aurait pas eu lieu.

 


PLATINE


 

ARGENT

master-master-3coul_vf_tagline-novembre-2010  sante-securite-apchq-logo

 

BRONZE

 

Photos

Veuillez noter que les photos mises en ligne sur cette page sont en basse résolution. Si vous souhaitez obtenir l’une de ces images en haute résolution, n’hésitez pas à en faire la demande à l’adresse suivante : claudia.beaumier@cetaf.qc.ca


Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018 Gala Reconnaissance 2018

Retour aux nouvelles et événements

Inscription à Dévoilement des lauréats du Gala Reconnaissance 2018


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

S'inscrire à l'infolettre


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
error

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !