CETAF | Corporation des entreprises de traitement de l’air et du froid

Tendance et possibilités dans le domaine de l’automatisation


Tendance et possibilités dans le domaine de l’automatisation

Categorie(s) :   Climapresse   Nouvelles  


Par Daniel Passalacqua, B. ing.

L’une des premières étapes vers la régulation automatique dans l’industrie du CVAC/R s’est faite avec l’invention du premier thermostat électrique par le Prof. Warren Johnson en 1883 à Milwaukee au Wisconsin. Celui-ci a d’ailleurs fondé la compagnie Johnson Controls deux ans plus tard. Après avoir obtenu son premier brevet pour un système de contrôle pneumatique en 1895, il appliqua ce type de contrôle aux bâtiments commerciaux. Un système qui sera utilisé de 1930 jusqu’au début des années 80!

 

Un peu d’histoire

Tendances actuelles


 

Un peu d’histoire

Ce n’est que vers la fin des années 80, lors de l’introduction des ordinateurs personnels, que l’industrie de la régulation numérique, aussi appelée DDC « Direct Digital Control », a vraiment connu son essor. Il devenait possible de se raccorder numériquement à tous les régulateurs et de communiquer avec eux par le biais d’une centrale.

Cette révolution a permis à de nouvelles compagnies de voir le jour dans un domaine jusque-là dominé par trois joueurs. Au début, tous les fabricants ont développé leur propre protocole de communication numérique. Naturellement, ceci limitait la concurrence, car seuls les produits de même marque pouvaient communiquer entre eux.

 

automatisation

Architecture d’un système d’automatisation moderne

Il commençait à y avoir de la pression pour développer des protocoles standards. Vers le milieu des années 90, le premier protocole standard est apparu : LonTalk. Suivra quelques années plus tard le protocole BACnet, créé par un comité de l’ASHRAE. Aujourd’hui, on peut affirmer que le protocole BACnet est de loin le plus utilisé en Amérique du Nord et que cela a contribué à la démocratisation de l’industrie.

 

L’accessibilité de l’Internet et des appareils portatifs tels que téléphones intelligents et tablettes ont donné un autre élan à cette démocratisation, car cela permet de tout voir et contrôler avec ces appareils, sans aucune application dédiée!

 

Pour mieux comprendre, il faut reculer de quelques années. Avant la venue d’Internet, chaque système d’automatisation avait un poste opérateur avec un logiciel dédié. Vers le début des années 2000, une entreprise américaine introduit le premier gestionnaire de réseau entièrement basé sur la technologie de la toile (web). Du coup, le logiciel dédié devient inutile puisqu’il est possible de tout contrôler à partir de n’importe quel appareil avec un fureteur courant! De plus, tous les protocoles standards sont offerts dans le même gestionnaire, permettant ainsi aux entrepreneurs en régulation de centraliser le maximum des systèmes LonTalk et BACnet sur la même plateforme.

 

 

automatisation

Sonde murale avec détecteur de mouvement

 

Entretemps, les technologies se sont améliorées et simplifiées, ce qui permet aux entrepreneurs en mécanique de s’impliquer en automatisation. Les outils logiciels pour programmer les régulateurs numériques contiennent aujourd’hui des logiques standards. Nul besoin de tout programmer à partir de zéro, il suffit de faire la sélection des logiques standards et le tour est joué. De plus, même des systèmes de zonage sur le marché ne requièrent aucune programmation pour l’installation. Ceci est extrêmement important : 85 % des bâtiments sont d’une taille inférieure à 50,000 pieds carrés. Ce type d’immeubles est typiquement contrôlé par des systèmes monobloc et boîtes VAV, ce qui est propice à l’utilisation de systèmes de zonage. Même des détecteurs de mouvement sont intégrés dans les sondes de pièce, permettant d’automatiquement baisser/augmenter le point de consigne et contrôler l’éclairage.

 

 

Tendances actuelles

 

automatisation

Thermostat sans-fil pneumatique-à-DDC

La technologie sans-fil nous offre une foule de possibilités. Dans le secteur commercial, on utilise la technologie sans-fil maillé, beaucoup plus robuste que le WiFi.   Pour les projets de rénovation ou de modernisation, là où le câblage peut être difficile, on peut baisser radicalement les coûts. Il ne faut pas avoir peur de cette technologie; elle a fait ses preuves dans plusieurs projets, dont l’Empire State Building de New York qui est entièrement contrôlé sans-fil.

Récemment, on a vu l’introduction de thermostats sans-fil pneumatique-à-DDC permettant de remplacer les thermostats pneumatiques, garder l’air comprimé comme force motrice et de centraliser le tout par une passerelle BACnet IP.

Depuis quelques années, les fabricants d’équipement CVAC/R intègrent des cartes électroniques avec protocole BACnet. Ça devient alors très facile de les mettre en réseau sur un gestionnaire et d’avoir accès à la communication à distance.

 

 

 

Bref, les entrepreneurs en mécanique du bâtiment ont une occasion en or de fidéliser leurs clients en offrant plus de services en régulation, générant des revenus supplémentaires. Il suffit d’assister aux cours des fabricants et de demander de l’assistance des grossistes en régulation.


 

Daniel Passalacqua, B. ing.

Johnson Controls



Retour aux nouvelles et événements

Inscription à Tendance et possibilités dans le domaine de l’automatisation


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

S'inscrire à l'infolettre


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Défiler vers le haut
error

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !