CETAF | Corporation des entreprises de traitement de l’air et du froid

MISE À JOUR – COVID-19 : Information sur la situation : dernières mises à jour


MISE À JOUR – COVID-19 : Information sur la situation : dernières mises à jour

Categorie(s) :   Nouvelles  


8 avril 2021

Message important de la CNESST : port du masque en continu dans les milieux de travail. En savoir plus.

 

19 janvier 2021

INSPQ : Recommandations pour le secteur de la construction suite aux nouvelles connaissances sur les modes de transmission. Pour plus d’informations, cliquez ici!

 

15 janvier 2021

Plusieurs cas de non-respect des consignes ont été rapportés dans les derniers jours dans LES SECTEURS DE LA CONSTRUCTION ET MANUFACTURIER. Le ministre Boulet déplore ces manquements et appelle à la solidarité des employeurs et des travailleurs concernés. C’est tolérance zéro pour ceux qui contreviennent aux normes sanitaires en vigueur. Le contexte actuel exige que tous prêtent main-forte pour endiguer la pandémie.

QUÉBEC, le 15 janv. 2021 /CNW/ – Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, tient à réitérer au secteur manufacturier et à celui de la construction l’importance du respect de l’ensemble des directives et des mesures sanitaires mises en place par le gouvernement du Québec depuis le 9 janvier, et ce, jusqu’au 8 février prochain.

Plusieurs cas de non-respect des consignes ont été rapportés dans les derniers jours dans ces deux secteurs. Le ministre Boulet déplore ces manquements et appelle à la solidarité des employeurs et des travailleurs concernés. C’est tolérance zéro pour ceux qui contreviennent aux normes sanitaires en vigueur. Le contexte actuel exige que tous prêtent main-forte pour endiguer la pandémie.

Vous trouverez le communiqué en cliquant ici.

 

7 janvier 2021

Les activités de l’industrie de la construction se poursuivent

Le 6 janvier 2021, le premier ministre du Québec, monsieur François Legault a annoncé la mise en place d’une série de mesures pour casser la deuxième vague de la pandémie de la COVID-19. Ces nouvelles mesures entreront en vigueur du 9 janvier au 8 février 2021, sur l’ensemble du territoire québécois, à l’exception des territoires du Nunavik et des Terres-Cries-de-la-Baie-James.

Couvre-feu et déplacement prioritaire

Dès samedi, un couvre-feu sera en vigueur. Entre 20h et 5h du matin, il sera interdit à quiconque de se déplacer hors de sa résidence, hormis dans le cas d’exceptions justifiant le déplacement, par exemple pour bénéficier de soins de santé ou pour effectuer un travail considéré prioritaire.

Pour faciliter vos déplacements essentiels pendant le couvre-feu, nous invitons les employeurs à compléter une lettre d’autorisation développée par le gouvernement. Cliquez ici pour la télécharger.

Services essentiels dans l’industrie de la construction

Les chantiers de construction demeurent ouverts malgré les nouvelles mesures annoncées. Cependant, dans un souci d’effort collectif pour diminuer la propagation du virus, les entrepreneurs qui peuvent le faire sont invités à réduire leurs activités.

Il demeure également possible d’offrir les services (ex. : frigoriste, plombier, électricien, etc.) dans une résidence privée. Idéalement, ces services devraient se limiter aux urgences ou aux travaux nécessaires afin d’assurer la réalisation des engagements actuels.

Télétravail

Dans toutes les régions, le télétravail est obligatoire pour les personnes qui travaillent dans les bureaux du 17 décembre 2020 au 8 février 2021 inclusivement, à l’exception des travailleurs dont la présence est jugée nécessaire par l’employeur pour la poursuite des activités de l’organisation.

Consignes sanitaires pour limiter la propagation

Étant donné l’évolution de la pandémie, il est essentiel d’appliquer les mesures sanitaires proposées par la CNESST. Cliquez ici pour plus d’informations.

 

Pour l’ensemble des mesures de confinement en vigueur, cliquez ici.

Nous comptons sur votre collaboration pour faire circuler l’information auprès du personnel et aussi pour que les mesures sanitaires soient respectées.

Nous vous tiendrons informés de tout développement.

 

16 décembre 2020

Hier, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé des nouvelles mesures, et ce, dans le but de freiner la hausse des nouveaux cas de Covid.

Qu’en est-il des secteurs de la construction et manufacturier ?

Puisqu’ils font partie de chaînes d’approvisionnement, les secteurs de la construction et manufacturier ne verront pas leurs entreprises fermées. Par contre, les dirigeants qui peuvent le faire devront réduire les activités du 25 décembre au 10 janvier inclusivement. Par ailleurs, la CNESST va augmenter ses inspections, dans ces secteurs, pour assurer le respect des règles.

Il est demandé aux employeurs de permettre le télétravail (du 17 décembre au 10 janvier) pour tous les travailleurs de bureau dont la présence physique n’est pas nécessaire.

Pour en savoir davantage sur l’ensemble des mesures, voici l’information obtenue directement du site du gouvernement :

https://www.quebec.ca/premier-ministre/actualites/detail/une-pause-des-fetes-jusquau-10-janvier-2021-inclusivement/?utm_source=Cyberimpact&utm_medium=email&utm_campaign=COVID-19–Mise-a-jour-du-16-decembre-2020

 

9 juin 2020

COVID-19 – Mesures d’assouplissement additionnelles

En raison de la situation de la Covid-19, des mesures d’assouplissement additionnelles ont été mises en place par la CNESST, afin d’aider les employeurs dans ce contexte exceptionnel. Elles concernent l’imputation du coût des lésions professionnelles et le paiement de la prime d’assurance pour les employeurs qui bénéficient de la subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC).

  • Nouvelle mesure d’assouplissement en matière d’imputation du coût des lésions professionnellesLorsqu’il y a poursuite du versement des indemnités de remplacement du revenu dans certaines situations particulières où ces indemnités auraient dû prendre fin à compter du 12 mars n’eût été la COVID-19, les coûts additionnels relatifs à ces indemnités ne seront pas imputés aux dossiers des employeurs. La CNESST procèdera, de sa propre initiative, à la révision et à l’ajustement des coûts aux dossiers des employeurs.La CNESST a adopté des mesures d’assouplissement à son orientation de l’article 326 de la LATMP, et ce, afin d’être en mesure d’accepter les demandes de transfert du coût des prestations lorsqu’il sera objectivement démontré que la situation de la COVID-19 a eu un impact sur le déroulement du dossier d’un travailleur.
  • Nouvelle mesure d’assouplissement liée au paiement de la prime d’assurance pour les employeurs qui bénéficient de la Subvention salariale d’urgence du CanadaLes employeurs qui bénéficient de la Subvention salariale d’urgence du Canada n’ont pas à payer de prime d’assurance à la CNESST, tant sur le montant de la subvention que sur le montant supplémentaire qu’ils pourraient verser durant cette période, pour les semaines où les travailleurs n’offrent aucune prestation de travail. En conséquence, aucun versement périodique ne doit être fait sur ces montants et les ajustements nécessaires seront possibles lors de la production de la Déclaration des salaires 2020.Par contre, pour les semaines où les travailleurs offrent une prestation de travail, même à temps partiel, les employeurs doivent déclarer la totalité de la subvention et le montant supplémentaire qu’ils pourraient verser à leurs travailleurs dans le calcul des versements périodiques.

Pour en savoir plus au sujet de l’ensemble des mesures d’allègement de la CNESST, consultez les pages Web Questions et réponses et Mesures d’assouplissement.

3 juin 2020

Le gouvernement du Québec présente le Projet de loi n° 61, Loi visant la relance de l’économie du Québec et l’atténuation des conséquences de l’état d’urgence déclaré le 13 mars 2020 en raison de la pandémie de la COVID-19.
Plus de 200 projets d’infrastructure comprenant la construction d’écoles, de «maisons des aînés», d’hôpitaux et de routes.

11 mai 2020

Pandémie de Covid-19 : Le gouvernement du Québec souligne la réouverture de l’ensemble des chantiers de construction et des entreprises manufacturières.

8 mai 2020 – Rappel en prévision de la réouverture d’une partie de l’économie le lundi 11 mai 2020 

Avec la réouverture des chantiers de construction autre que résidentielle et de l’industrie manufacturière, vous devez être prêts afin d’assurer la santé et la sécurité de votre personnel. Vous trouverez ici, toute l’information nécessaire pour assurer une réouverture sécuritaire de vos activités.

7 mai 2020

Le gouvernement du Québec annonce qu’il repousse à nouveau d’une semaine, au 25 mai 2020, l’ouverture des commerces de détail non essentiels dans la grande région de Montréal.

4 mai 2020

Le gouvernement du Québec annonce qu’il repousse d’une semaine, au 18 mai 2020, l’ouverture des commerces de détail non essentiels dans la grande région de Montréal.

30 avril 2020

En prévision de la réouverture de vos entreprises, la CNESST met à votre disposition une série d’outils notamment une version mise à jour de la trousse COVID-19.
Vous pouvez aussi regarder la version vidéo de la trousse COVID-19.

28 avril 2020

Modalités de réouverture de certains secteurs de l’économie

Tous les détails ici

27 avril 2020

Les entreprises canadiennes peuvent déposer une demande pour toucher la subvention salariale de 75 % à compter du lundi 27 avril.
Une calculatrice a été mise en place sur le site de l’Agence du revenu du Canada pour aiguiller les entreprises, en les aidant à déterminer quel montant elles pourraient recevoir via la subvention salariale d’urgence.

Par ailleurs, les informations concernant l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) sont maintenant disponibles.

24 avril 2020

Le gouvernement fédéral instaure l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) pour les PME.  Ainsi, le gouvernement fédéral couvrira 75 % des coûts de loyer pour les mois d’avril, mai et juin.

Pour être admissible, une entreprise doit payer moins de 50 000 $ par mois en loyer et avoir temporairement interrompu ses activités ou avoir une diminution de revenus d’au moins 70 %. Notons que les organismes de bienfaisance et les organismes à but non lucratif seront également admissibles au programme.
Plus de détails à venir.

23 avril 2020

Si vous cherchez à savoir ce que vous avez le droit de faire depuis la reprise des travaux dans le secteur de la construction résidentielle, vous trouverez ici la définition.

Par ailleurs, les autorités gouvernementales reconnaissent que certaines activités supplémentaires doivent se poursuivre notamment dans le secteur de la construction générale et dans celui des services de maintenance et d’entretien des édifices.

Si vous vous retrouvez dans l’une ou l’autre de ces catégories, vous pouvez poursuivre certaines activités :

  • Firmes de construction pour réparations d’urgence ou pour fins de sécurité
  • Électriciens et plombiers et autres corps de métiers pour des services d’urgence
  • Équipements de location
  • Aménagement et entretien paysagers (incluant pépinières, centres jardin et commerces de piscines)
  • Construction et rénovation d’habitations résidentielles

21 avril 2020

Inscription dès le lundi 27 avril

Les entreprises canadiennes pourront déposer une demande pour toucher la subvention salariale de 75 % à compter de lundi prochain, le 27 avril.
Une calculatrice a été mise en place sur le site de l’Agence du revenu du Canada pour aiguiller les entreprises, en les aidant à déterminer quel montant elles pourraient recevoir via la subvention salariale d’urgence.
Les premières informations sont ici

18 avril 2020

Mise à jour Guide COVID-19 – Chantiers de construction / Fournisseurs de produits sanitaires / Lettre d’engagement / Autorisation de déplacement

La CNESST vient de publier des changements concernant le Guide COVID-19 – Chantiers de construction. Ces modifications touchent la planification des travaux et la distanciation sociale.
Le guide prévoit déjà que l’employeur doit faire tout ce qui est possible pour planifier les travaux de façon à respecter une distance sociale de 2 mètres entre les travailleurs.
Comme il sera difficile de respecter une distance de 2 mètres de distance en tout temps pour certaines tâches, le gouvernement précise que l’utilisation d’équipements de protection individuelle spécifique pour la COVID-19 est nécessaire à partir de maintenant.

Si les tâches nécessitent absolument d’être à moins de 2 mètres d’une autre personne pour une période de 15 minutes sans barrière physique, les travailleurs doivent :

La CNESST pourrait prendre des mesures dissuasives ou punitives en cas de non-conformité aux mesures de prévention à mettre en place sur les chantiers de construction.

Tableau des fournisseurs par région

Pour vous aider, nous avons recueilli, par région, des fournisseurs de différents produits. Nous travaillons présentement afin d’identifier des fournisseurs de masques et de visières.
Tableau

Liste de vérification quotidienne
*Nouvelle version*
           
La CNESST met à votre disposition une liste de vérification à faire quotidiennement avant de commencer votre journée. Cette liste doit être affichée ou disponible sur chacun de vos chantiers.

Autorisation de déplacement

Fournissez à vos employés une autorisation de déplacement afin qu’ils puissent se rendre sur leurs lieux de travail. Deux formulaires ont été créés selon la nature du chantier.
Autorisation de déplacement – livraison d’unités
Autorisation de déplacement – travaux d’urgence

Lettre d’engagement

Engagez-vous auprès de vos travailleurs et de vos clients en signant cette lettre d’engagement pour vos chantiers prioritaires. Une fois remplie, envoyez-la par courriel au Service de la santé et sécurité du travail de l’APCHQ.
Remplir la lettre

17 avril 2020

IMPORTANT – Modifications au Guide de la CNESST – Tâches nécessitant absolument d’être à moins de 2 mètres

Cet après-midi, le ministre du Travail nous a informés de précisions à venir au Guide COVID-19 – Chantiers de construction au chapitre de la planification des travaux pour respecter la distanciation sociale, concernant notamment les tâches nécessitant absolument d’être à moins de 2 mètres.

Le Guide prévoit déjà que : l’employeur doit faire tout ce qui est possible pour planifier les travaux de façon à respecter une distance sociale de 2 mètres entre les travailleurs.

Le Guide prévoit également qu’: il puisse arriver que le respect de la distanciation sociale ne soit pas possible pour une courte période en raison du travail à effectuer. Le travailleur doit donc toujours éviter de toucher son visage, et il doit tousser dans son coude.

De plus, les recommandations intérimaires de l’Institut national de santé publique du Québec concernant le secteur de la construction (chantiers d’infrastructures, routiers ou domiciliaires et aménagement urbain) prévoient que, dans la mesure où l’on ne peut pas respecter une distanciation sociale de 2 mètres entre les travailleurs ou des barrières physiques, il est demandé de :

  • Privilégier de petites équipes stables pour éviter la multiplication des interactions.
  • Conserver la même position lors des tâches autant que possible.
  • Éviter de partager les outils et les équipements.
  • Nettoyer les outils et équipements à chaque quart de travail, avec les produits d’entretien utilisés habituellement.

Le ministre du Travail nous a informés que la CNESST fera un ajout au Guide pour préciser que :

Si les tâches nécessitent absolument d’être à moins de 2 mètres d’une autre personne ou plus pour une période de plus de 15 minutes sans barrière physique :

  • Le port du masque de procédure (chirurgical) et de lunettes de protection (protection oculaire) ou d’une visière doit être privilégié en plus des gants habituellement portés. Cette mesure est recommandée seulement si le port des lunettes ou de visière ne représente pas un risque pour la sécurité des travailleurs (ex. : problème de diffraction de la lumière).

Ces protections ne seront pas nécessaires si, une seule fois dans la journée, les travaux ne respectant pas les règles de distanciation sociale sont d’une durée de moins de 15 minutes.

Si les travaux qui nécessitent un rapprochement de courte durée (moins de 15 minutes) à moins de 2 mètres sont susceptibles de se reproduire plus d’une fois dans la journée, le port des équipements ci-devant mentionnés sera considéré comme obligatoire.

Ces précisions sont apportées par référence aux recommandations de l’INSPQ du 13 avril 2020.

Soyez informés que la CNESST pourrait prendre des mesures dissuasives ou punitives en cas de non-conformité aux mesures de prévention à mettre en place afin de protéger la santé des travailleurs.

Veuillez donc vous assurer que vos équipes disposent du matériel nécessaire à la reprise sécuritaire.

16 avril 2020

Le gouvernement fédéral a annoncé certains assouplissements à la prestation canadienne d’urgence (PCU) .

PCU et travail à temps partiel : Les salariés qui gagnent 1 000$ par mois ou moins pourront désormais bénéficier de la PCU. Cette ouverture était très espérée tant des salariés que des employeurs.

Les salariés ayant épuisé leurs prestations d’assurance-emploi : Les salariés qui ont épuisé leurs prestations d’assurance-emploi pourront aussi bénéficier de la PCU s’ils ne peuvent réintégrer le travail en raison de la pandémie.

Les salariés saisonniers : Le gouvernement fédéral a également annoncé que les salariés saisonniers qui ne pourront être rappelé au travail en raison de la pandémie pourront bénéficier de la PCU.

Bonification de la paie des salariés essentiels à faible revenus : Comme l’avait déjà annoncé le gouvernement du Québec, le gouvernement fédéral annonce que la paie des salariés essentiels qui gagnent moins de 2 500$ par mois sera bonifiée.

13 avril 2020

Retour des travaux sur les chantiers résidentiels – 20 avril

La construction et la rénovation pour compléter les unités résidentielles qui sont prévues au 31 juillet ou avant, ainsi que toute leur chaîne d’approvisionnement sont autorisés à reprendre les travaux le 20 avril.

  • Firmes de construction pour réparations d’urgence ou pour fins de sécurité
  • Électriciens et plombiers et autres corps de métiers pour des services d’urgence
  • Équipements de location
  • Aménagement et entretien paysagers (incluant pépinières, centres jardin et commerces de piscines) – Nouveau  À compter du 15 avril
  • Construction domiciliaire – Nouveau  À compter du 20 avril

Lire le communiqué
De nouvelles mesures pour assurer la santé sur les chantiers de construction

9 avril 2020

À la suite des travaux du gouvernement canadien, la subvention salariale d’urgence du Canada a été élargie et modifiée le 8 avril 2020. Voici donc les derniers développements concernant le programme:

La subvention salariale d’urgence du Canada s’appliquera au taux de 75 % pour la première tranche de 58 700 $ que touche normalement un employé, ce qui représente une prestation maximale de 847 $ par semaine. Le programme serait en vigueur pour une durée de 12 semaines, soit du 15 mars au 6 juin 2020. Bien que le gouvernement encourage les employeurs à compléter jusqu’à concurrence de 100 % du salaire que l’employé touchait avant la crise, il n’y a pas d’obligation à le faire.

  • Considérant que la crise a frappé aux alentours du 15 mars, le gouvernement permet que pour le mois de mars 2020, la diminution des revenus rendant l’employeur admissible à la subvention soit de 15 % par rapport à mars 2019 (avant elle était de 30 %). Le critère de 30 % est maintenu pour les mois d’avril et mai.
  • Nous pouvons aussi utiliser une moyenne des revenus de janvier 2020 et de février 2020, et comparer ces revenus par rapport aux revenus du mois de mars 2020. Le critère d’admissibilité à la subvention stipulant qu’une diminution des revenus d’au moins 15 % est obligatoire afin d’obtenir la subvention pour le mois de mars, et le critère de 30 % pour avril et mai sont maintenus.
  • Le gouvernement canadien remboursera également la partie employeur du RRQ, du RQAP, du CPP et de l’assurance-emploi.

Subvention salariale d’urgence du Canada


Compte tenu de la consigne gouvernementale de reporter la date de confinement au 4 mai et afin de vous protéger advenant un refus de travail de vos employés, d’un retard dans l’exécution des travaux en raison des mesures de sécurité mises en place ou encore de pénalités, Me Bruno Marcouxavocat chez BMA AVOCATS vous a préparé un 2e avis. Cet avis est à personnaliser à votre entreprise et à transmettre SANS DÉLAI à chacun de vos entrepreneurs généraux / donneurs d’ordre / clients et ce, pour tous les projets pour lesquels vous effectuez des travaux présentement.

Me Marcoux, partenaire de la CETAF depuis de nombreuses années, désire vous rappeler que les clauses contractuelles actuelles dans l’industrie de la construction (généralement prévues au contrat ACC-1 2008), exigent, pour pouvoir bénéficier d’un délai supplémentaire pour effectuer vos travaux sans pénalités que vous transmettiez un avis dans un délai maximal de 7 jours ouvrables de l’événement ayant causé le retard. 

Si vous souhaitez bénéficier de judicieux conseils juridiques qui s’imposent à votre situation, vous pouvez communiquer avec l’équipe de BMA avocats au 418-692-2377 ou bmarcoux@bmaavocats.com

Pour toute autre question complémentaire, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

6 avril 2020

Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME) :
Le PACME offre aux entreprises l’opportunité de maintenir leurs activités, de conserver le lien d’emploi avec leurs employés et ainsi de se préparer à la relance. Il propose des mesures de soutien financier aux entreprises et aux travailleurs autonomes (selon certains critères) dont les activités habituelles sont affectées par la pandémie de COVID-19, afin d’en diminuer les impacts négatifs. Il représente un investissement de 100 millions de dollars.

2 avril 2020

L’Association canadienne de la construction vient de publier le COVID-19 – Protocole normalisé pour tous les chantiers de construction canadiens

1er avril 2020

Le gouvernement annonce les détails de la Subvention salariale d’urgence du Canada pour aider les entreprises à maintenir en poste les Canadiens.

30 mars 2020

Le gouvernement canadien annonce que les entreprises, peu importe la taille, auront droit à la nouvelle subvention salariale de 75 % si elles ont encaissé une perte de 30 % de leurs revenus en raison de la pandémie. Les entreprises sont toutefois invitées à réembaucher les employés mis à pied et à combler l’écart de 25 %.

 Ainsi, Ottawa versera une aide financière pouvant atteindre 847 $ par semaine basée sur un salaire maximal de 58 000 $ par année. L’aide sera aussi offerte aux entreprises à but non lucratif et aux organismes de bienfaisance. Cette mesure est rétroactive au 15 mars et elle sera accessible pendant une durée maximale de 3 mois. Elle permet également de maintenir le lien d’emploi entre les entreprises et leurs travailleurs de sorte qu’elles puissent reprendre rapidement leurs activités une fois que la crise de la COVID-19 sera terminée.

Voici les modalités de ce programme.

 27 mars 2020

Le gouvernement canadien bonifie sa subvention salariale aux PME à 75%, plutôt que 10%. De plus, cette mesure est rétroactive au 15 mars dernier. Les détails de cette mesure devraient être précisés lundi.

En outre, il annonce une série de mesures aux entreprises: Soutien supplémentaire aux entreprises canadiennes pour faire face aux répercussions économiques de la COVID‑19.

26 mars 2020

COVID-19: Travaux urgents et impacts sur les contrats – évaluation des risques

Services essentiels et notion d’urgence

Qu’est-ce qui est considéré comme urgent?

Les mesures mises en place le 23 mars 2020 par le gouvernement du Québec autorisent les entreprises membres de la CETAF à continuer leurs activités dans deux circonstances :

  1. Pour effectuer une réparation d’urgence ou pour fins de sécurité. On peut définir une réparation urgente comme étant celle qui est nécessaire lorsqu’une situation met en cause la sécurité des personnes ou des biens. Ce sera le cas, notamment, si un appareil se brise; une réparation d’urgence sera nécessaire pour éviter que des dommages soient causés au bâtiment.
  2. Pour les services d’urgence. Ceci vise les situations où la sécurité des personnes ou des biens n’est pas mise en cause, mais que le service est tout de même requis.

Cette notion d’urgence ne comprend pas les travaux d’entretien ou ce qui est généralement fait par mesure préventive. Il faut se rappeler que ces mesures extrêmes ont pour but de limiter les contacts entre personnes. Par conséquent, ce qui n’est pas absolument nécessaire devrait être remis.

25 mars 2020

La Prestation canadienne d’urgence pour venir en aide aux travailleurs et aux entreprises

Vous trouverez ici, la listes des entreprises et services essentiels

Foire aux questions et mesures RH: tout ce que vous devez savoir

24 mars 2020

Le gouvernement du Québec a ordonné la fermeture de toutes les entreprises non essentielles ainsi que de tous les chantiers de construction. Ceux-ci le sont depuis le mardi 24 mars à 23h59, et ce, jusqu’au 13 avril.

Les autorités gouvernementales reconnaissent cependant que certaines activités doivent être maintenues notamment dans le secteur de la construction et dans celui des services de maintenance et d’entretien des édifices.

Si vous vous retrouvez dans l’une ou l’autre de ces catégories, vous pouvez maintenir certaines activités :

– Firmes de construction pour réparation d’urgence ou pour fins de sécurité

– Électriciens et plombiers et autres corps de métiers pour des services d’urgence

– Équipements de location

– Firmes reliées à la maintenance des édifices (ascenseurs, ventilation, alarme…)

Rappelons que le télétravail et le commerce en ligne sont permis en tout temps pour toutes les entreprises.

Avis de fermeture des chantiers

Mise à jour des mesures d’assouplissement de la CNESST pour les employeurs et les travailleurs dans le contexte de la COVID-19

23 mars 2020

Rappel des mesures d’hygiène à respecter

20 mars 2020

Mesures d’assouplissement de la CNESST pour les employeurs et les travailleurs dans le contexte de la COVID-19

COVID-19 : Rappel important en matière d’hygiène sur les chantiers

19 mars 2020

Chantiers de construction : Les mesures de contrôle doivent être mises en place sans délai

Mesure de précaution COVID-19 : Visites en chantier et inspections en bâtiment

18 mars 2020

Le gouvernement du Canada annonce son Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19

Nouveau rappel à l’égard des chantiers de construction : ceux-ci demeurent ouverts

Mesures préventives adaptées à la construction

La CNESST ainsi que les associations patronales et syndicales ont formé une table d’échanges portant spécifiquement sur les mesures de prévention applicables sur les chantiers de construction, peu importe les types de travaux concernés.

Le but est d’identifier rapidement des solutions pratiques qui seront communiquées aux employeurs ainsi qu’aux travailleurs afin de préserver un milieu de travail sécuritaire.

17 mars 2020

Si vous cherchez des informations sur vos obligations comme employeur, veuillez vous référer à ce document de la CNESST :

Employeurs – questions fréquemment posées

Si vous souhaitez obtenir des informations sur le nombre d’employés que vous pouvez maintenir au travail et le Programme d’aide temporaire aux travailleurs (PATT), veuillez vous référer à ceci : Maintien des travailleurs au travail et Programme d’aide temporaire
Vous trouverez également de l’information en ce qui a trait aux Programmes fédéraux de travail partagé et sur les allègements en matière d’assurance-emploi

Par ailleurs, nous tenons à vous informer que les chantiers de construction demeurent en activité

13 mars 2020

Si vous souhaitez obtenir de l’information sur la situation actuelle, vous pouvez vous référer au site mis en place par le gouvernement du Québec : https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/



Retour aux nouvelles et événements

Inscription à MISE À JOUR – COVID-19 : Information sur la situation : dernières mises à jour


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

S'inscrire à l'infolettre


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Défiler vers le haut
error

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !