CETAF | Corporation des entreprises de traitement de l’air et du froid

Mesures pour contrer la rareté de la main-d’œuvre sur les chantiers


Mesures pour contrer la rareté de la main-d’œuvre sur les chantiers

Categorie(s) :  


Le gouvernement du Québec a dévoilé son plan d’action pour le secteur de la construction.

Parmi les mesures annoncées, huit d’entre elles modifient les règlements de l’industrie afin de faire face aux défis de recrutement dans la construction.

Ces derniers mois, en dialogue avec les associations patronales et syndicales, la Commission de la construction du Québec (CCQ) avait proposé ces changements réglementaires.

Dès le 26 avril 2021, il sera donc possible :

  • d’embaucher un plus grand nombre d’apprentis en permettant, pour chaque compagnon, la supervision en chantier d’un deuxième apprenti si celui-ci a atteint la dernière période d’apprentissage de son métier;
  • de générer plus de polyvalence en chantier en permettant aux apprentis d’exécuter des tâches résiduaires de leur métier;
  • d’accélérer l’obtention du statut de compagnon pour tous les apprentis en leur permettant d’être admis à l’examen de qualification dès que 85 % de leurs heures d’apprentissage sont complétées;
  • de reconnaître l’expérience acquise hors de la construction pour intégrer l’industrie en permettant l’émission d’un certificat de compétence apprenti à toute personne qui soumet un dossier pertinent de reconnaissance de l’expérience professionnelle équivalent à 35 % de l’apprentissage du métier;
  • d’accélérer l’accès au statut de compagnon pour les personnes diplômées en bonifiant d’une fois et demie la valeur du diplôme (DEP ou DEC) pour la progression de l’apprentissage;
  • de permettre le travail en chantier pendant les études en délivrant des certificats de compétence apprenti aux étudiants durant leur fréquentation scolaire dans les programmes de formation menant à un métier de la construction;
  • de faciliter l’accès des personnes diplômées des programmes menant aux occupations spécialisées de préposé aux instruments d’arpentage, de boutefeu-foreur et de scaphandrier en leur délivrant un certificat de compétence occupation sans les soumettre à la pratique du tirage au sort pour le Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction;
  • de favoriser la relève entrepreneuriale en permettant à chaque employeur d’obtenir deux exemptions à détenir un certificat de compétence à titre d’enfant d’employeur, au lieu d’une seule.

Pour obtenir une description plus détaillée de chacune de ces huit mesures, ainsi que les restrictions applicables le cas échéant, consultez le www.ccq.org/rareteMO.

DES MESURES SANS COMPROMIS SUR LA COMPÉTENCE NI SUR LA QUALIFICATION

Rappelons que les besoins de main-d’œuvre sont estimés à 13 000 nouveaux travailleurs par année, pour les 5 prochaines années, et que le phénomène de la rareté de la main-d’œuvre, vécu par la majorité des employeurs de l’industrie, aura des effets jusqu’en 2030.

Si les modifications réglementaires assouplissent et simplifient certaines règles relatives à l’entrée dans l’industrie de la construction, aucun compromis n’est fait sur les compétences ni sur la qualification de la main-d’œuvre. En effet :

  • Il demeure nécessaire de détenir un certificat de compétence valide pour travailler sur un chantier de construction;
  • La voie privilégiée pour entrer dans l’industrie est celle de la diplomation;
  • L’apprenti doit compléter l’apprentissage requis avant de se soumettre à l’examen de qualification, qu’il doit réussir pour accéder au statut de compagnon;
  • Les apprentis doivent être supervisés par un compagnon.

Les modifications réglementaires ne concernent aucune des règles qui touchent la santé et la sécurité sur les chantiers. Ainsi, les obligations et les responsabilités de vos employeurs demeurent, tout comme le cours Santé et sécurité générale sur les chantiers de construction pour se voir émettre un certificat de compétence.

Source : Commission de la construction du Québec (CCQ).



Retour aux nouvelles et événements

Inscription à Mesures pour contrer la rareté de la main-d’œuvre sur les chantiers


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

S'inscrire à l'infolettre


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Défiler vers le haut
error

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !