CETAF | Corporation des entreprises de traitement de l’air et du froid

La formation au CO2 : du nouveau pour te démarquer dans l’industrie !


La formation au CO2 : du nouveau pour te démarquer dans l’industrie !

Categorie(s) :   Climapresse   Nouvelles  


Le saviez-vous ? Depuis une dizaine d’années, plusieurs projets au CO2 ont vu le jour au Québec. Auparavant, le CO2 était un produit de niche dont personne ne parlait vraiment, car les réfrigérants étaient encore abordables et la tendance laissait croire qu’ils perdureraient à travers le temps. Cependant, l’industrie a récemment fait face à une pénurie de 404 et à une augmentation notable des prix. De plus, dès le 1er janvier 2020, le R404a ne sera plus permis dans les nouvelles installations et ce réfrigérant va amorcer une phase d’abolition en faveur d’un nouveau réfrigérant synthétique qui respecte les nouvelles limites imposées pour le réchauffement planétaire. Globalement, entrepreneurs, frigoristes et autres commencent à se dire qu’il est temps de penser à d’autres options.

 

 


 

Sur le territoire québécois, il y a déjà quelques compagnies qui exportent vers les États-Unis. D’ailleurs, si l’on regarde l’ensemble de l’Amérique du Nord, c’est au Québec que se trouve la majorité des manufacturiers d’équipements. Notre industrie québécoise est donc perçue comme étant très innovatrice et nous pouvons en être fiers.

 

Suivre une formation au CO2, c’est embarquer dans la vague de cette grande tendance qui se dessine mondialement. Alain Mongrain, le formateur de ce nouveau cours offert par la CETAF, est à même de le constater : « Les participants sont des personnes passionnées, qui ne veulent pas uniquement faire de leur métier un gagne-pain. Ils sont curieux, veulent se tenir à la fine pointe et apprendre de nouvelles choses. À la fin du cours, ils ont hâte de partager leur expérience et mettre en pratique leurs connaissances. »

 

Une technologie en constante évolution

Les réglementations concernant les réfrigérants synthétiques changent extrêmement rapidement, et ce, sur la planète entière. En effet, si l’on prend uniquement la formation proposée par la CETAF en exemple, elle est modifiée quotidiennement :

 

« Juste pour te donner une idée, je reformate le cours tous les jours. Encore ce matin [19 janvier], j’ai changé quelques diapositives sur la présentation PowerPoint parce qu’un vote de l’IEC prévu en mars augmentera la charge de 150 à 500 grammes de réfrigérant de classe A3 ». – Alain Mongrain, formateur

 

De plus, en Europe, les autorités ont récemment approuvé l’utilisation du propane à l’intérieur des bâtiments et ont modifié leurs codes d’incendie pour permettre la réfrigération au propane. Malgré le fait que cette technologie soit centenaire, elle est constamment en mouvance. Que ce soit par l’actualisation des éléments électroniques ou l’ajout d’algorithmes plus performants, l’objectif est toujours d’en augmenter l’efficacité.

 

 

Contenu du cours

Différences de diagramme de charte pression-enthalpie :

  • Système sous-critique VS transcritique.

 

Comparaison de base du système :

  • Système secondaire;
  • Système hybride et cascade.

 

Entretien et installation sur un « mini pack » existant :

  • Sécurité et manutention du CO2;
  • Meilleures pratiques d’installation;
  • Considérations relatives à l’humidité.

 

Sujets supplémentaires :

  • Outils électroniques;
  • Mise à jour des règlements sur les réfrigérants;
  • Démonstration de fonctionnement, mise en marche de l’unité de formation.
  • Comprendre une nouvelle terminologie; transcritique, supercritique et sous-critique.
  • Utiliser de meilleures pratiques de service pour les systèmes R-744
  • Travailler avec le triple point et le point critique du R-744 et procédure de chargement.
  • Optimiser l’efficacité des systèmes transcritiques.
  • Reconnaître les avantages de l’utilisation du R-744 pour les systèmes de réfrigération.

Cette formation se veut une introduction à l’univers du CO2. En effet, le participant pourra à la fois recevoir des notions théoriques et également appliquer les nouvelles notions directement sur le terrain par le biais du volet pratique.

 

Lorsqu’un professionnel travaille en réfrigération au CO2, il a des connaissances à développer, dont un nouveau vocabulaire. Par exemple, les unités de mesure en pression diffèrent puisqu’il n’est pas question de PSI, mais bien de Bar.

 

Nouveau

Une toute nouvelle unité de formation a été fabriquée localement et conçue spécifiquement pour cette formation. Elle est également munie d’indicateurs pour voir l’état du CO2 en temps réel. « Cela est très sécurisant de voir plusieurs accessoires sur l’unité qui sont les mêmes que dans des systèmes de réfrigération au 404. Le gaz cooler qui est sur place est manufacturé par RefPlus, localisée à Saint-Hubert », ajoute monsieur Mongrain. En effet, cela est également sécurisant pour les participants de la formation de constater qu’il y a de l’expertise au Québec, que les grossistes tiennent les accessoires dont ils ont besoin et qu’il y a du soutien terrain pour leur prêter main-forte.

 

Selon monsieur Mongrain, il est impératif que les nouveaux éléments en lien avec l’électronique et le CO2 soient acquis. Bien entendu, il y a un peu plus de connaissances à développer au départ, mais par la suite la simplicité d’entretien n’est pas négligeable. Bien souvent, il est possible de se raccorder à distance à l’installation ou encore de recevoir des alertes à distance avant même que le marchand ne soit au courant.

 

Selon monsieur Mongrain, il est impératif que les nouveaux éléments en lien avec l’électronique et le CO2 soient acquis. Bien entendu, il y a un peu plus de connaissances à développer au départ, mais par la suite la simplicité d’entretien n’est pas négligeable. Bien souvent, il est possible de se raccorder à distance à l’installation ou encore de recevoir des alertes à distance avant même que le marchand soit au courant.

 

Alors, pourquoi suivre un formation au CO2?

Malgré tous les changements d’architecture ou de procédures qui peuvent survenir face à cette technologie, la formation propose une base solide pour tout système au CO2.

 

De plus, étant donné que nous sommes à l’ère de l’accessibilité à l’information, les consommateurs sont au fait de ce qui existe, ils font leurs recherches et se renseignent. Il est de plus en plus fréquent que ce soit le client lui-même qui fasse la demande à l’entrepreneur, car il souhaite intégrer le CO2 dans ses équipements et pour ses projets futurs. Maintenant, les entrepreneurs seront davantage aptes à communiquer avec leurs clients afin de valider avec eux la meilleure option possible entre un gaz de synthèse ou naturel.

 

 

Certes, il y a la possibilité que certaines personnes qui suivent la formation ne touchent jamais à un système au CO2. Par contre, être au fait des différentes pratiques de l’industrie apporte non seulement une crédibilité professionnelle, mais également une meilleure compréhension des changements en cours. Par exemple, en janvier dernier, l’Europe a baissé de 37 % sa consommation de HFC. Nous l’avons d’ailleurs vécu plus localement ici l’an dernier après qu’une usine chinoise ait subi un incendie, créant ainsi une rareté pour l’une des composantes qui s’intègre dans la série 400 des réfrigérants. Pour notre industrie, l’impact s’est manifesté par une augmentation des coûts.

 

co2

La CETAF a fait un don de trois multimètres à pince TRMS de CVC à l’école Polymécanique de Laval.
Présents sur cette photo (de gauche à droite): Messieurs François Beaudry, enseignant, Louis Riendeau, directeur adjoint et Dominic Desrosiers, Vice-président fabriquants-fournisseurs sur le C.A. de la CETAF

L’avenir se dirige de plus en plus vers ce réfrigérant naturel. Embarquez dans la vague et prenez une longueur d’avance avec cette formation d’une journée strictement sur le CO2. Renseignez-vous dès maintenant auprès de la CETAF pour plus d’informations.

 

 

 

 

 

 

 



Retour aux nouvelles et événements

Inscription à La formation au CO2 : du nouveau pour te démarquer dans l’industrie !


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

S'inscrire à l'infolettre


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Défiler vers le haut
error

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !