CETAF | Corporation des entreprises de traitement de l’air et du froid

L’élimination progressive des réfrigérants HCFC – êtes-vous prêts?


L’élimination progressive des réfrigérants HCFC – êtes-vous prêts?

Categorie(s) :   Climapresse  


Le défi principal pour les propriétaires d’équipements de climatisation et de réfrigération : s’assurer de bien préparer leur passage des réfrigérants HCFC aux différentes possibilités offertes sur le marché.

Cette préparation doit être prise encore plus au sérieux lorsqu’il s’agit d’équipement opérant au HCFC, dont le cycle de vie typique est de 10 à 30 ans, en plus de prendre en considération l’échéancier de l’élimination imminente des HCFC.

 

 


 

Une nécessité d’ordre environnementale

POURQUOI EST-CE SI IMPORTANT?

Comme tous les pays industrialisés, le Canada a signé le Protocole de Montréal, traité international de protection de la couche d’ozone, et s’est ainsi engagé à éliminer la production des chlorofluorocarbures (CFC) depuis le 31 décembre 1995 ainsi que les hydrochlorofluorocarbones (HCFC) d’ici 2020.

 

Les HCFC, dont le R22, comptent parmi les substances qui appauvrissent la couche d’ozone et qui sont largement utilisées par l’industrie de la climatisation.

 

 

 

DES RESTRICTIONS INCONTOURNABLE

L’élimination des HCFC concerne tous les produits qui peuvent en contenir. Par contre, en ce qui concerne le secteur du refroidissement (climatisation et réfrigération), les restrictions s’appliqueront à l’ensemble du système ou de l’appareil qui est utilisé tel qu’il a été fabriqué.

 

 

ET LA SOLUTION?

Le défi actuel de l’industrie de la climatisation sera de remplacer les réfrigérants HCFC par une des solutions de rechange offertes par les spécialistes du marché.

 

 

2020 : la production ainsi que l’importation du R22 cesseront.

Une Allocation de base annuelle des HCFC réduite de 99.5 %, tout en autorisant une utilisation pour l’entretien à 0.5 % des niveaux actuels.

Exception : le R123 peut être produit ou importé jusqu’en 2030 pour entretenir les grosses unités de climatisation (refroidisseurs) dans les limites de l’allocation de 0,5 %.

 

 

Des changements percutants

En raison des dommages causés par les HCFC sur la couche d’ozone, le gouvernement canadien a adopté un échéancier de leur élimination progressive. L’ensemble des utilisateurs, installateurs et dessinateurs de devis sont tenus de s’ajuster en conséquence.

 

 

Et vous? Quelles sont vos responsabilités?

Vous devez agir maintenant! Voici un aperçu de l’implication de chacune des parties concernées par le remplacement des réfrigérants HCFC.

Avec l’élimination des HCFC, l’ensemble des acteurs du marché doit être sensibilisé face à l’importance du remplacement des équipements de climatisation et de réfrigération existants.

 

Parties concernées Responsabilités
Les propriétaires d’équipements commerciaux
  • Réviser leur inventaire d’équipements de climatisation et de réfrigération existants.

 

  • Mettre en place un plan pour le remplacement des HCFC et sélectionner la solution appropriée qui correspond à leurs besoins.

 

  • Être vigilant face aux règlements sur les halocarbures
    (R.Q. c. Q-2, r.29) :

13. Quiconque rejette accidentellement dans l’atmosphère un halocarbure doit, aux conditions suivantes, aviser le ministre :

sans délai, si l’halocarbure rejeté est à l’état liquide et que la quantité rejetée excède 25 kg;

dans les 24 heures de connaissance du rejet si l’halocarbure est rejeté à l’état gazeux et que la quantité rejetée excède 25 kg.

En outre, lorsque la quantité d’halocarbure excède 50 kg, un rapport sur le cas échéant doit être produit au ministre dans les 30 jours suivant la fin des rectifications apportées.

 

  • Sensibiliser l’équipe d’entretien pour la présence de fuites et prévoir une procédure d’urgence.
Les grossistes
  • Sensibiliser les membres du personnel face aux options de remplacement des réfrigérants HCFC.
Les entrepreneurs et les rédacteurs de devis d’équipement
  • Comprendre les défis entourant l’échéancier de l’élimination des HCFC et les options de remplacement.

 

  • Former et sensibiliser leurs techniciens et représentants.

 

  • Aider leur client à trouver une solution de rechange.

 

 

Quelles sont les solutions de rechange aux HCFC?

Voici un aperçu des principales solutions qui s’offrent à vous :

1. Remplacement d’équipement

Un remplacement complet de votre équipement (extérieur et/ou intérieur) par un équipement moderne, plus fiable, plus efficace et écologique.

 

2. Laissez votre équipement tel quel

›   Une bonne option pour des équipements peu utilisés.

›   Il est tout à fait légal de conserver votre équipement au R22. Par contre, il faut considérer la disponibilité décroissante des réfrigérants HCFC, ainsi que les difficultés d’entretien et du maintien à long terme.

›   D’ici 2020, la disponibilité limitée du R22 causera une hausse significative des prix.

›   Il n’est pas recommandé pour des applications critiques.

 

 

3. Conversion du système

Si vous décidez de convertir votre installation pour l’adapter à l’utilisation d’un réfrigérant de substitution approprié, deux solutions sont possibles, selon votre équipement existant: rétrofit sans changement d’huile (direct) et rétrofit avec changement d’huile (indirect).

 

– Rétrofit sans changement d’huile (huile compatible) :

Réfrigérants : R438A, R434A, R421A, etc.
 

– Rétrofit nécessitant un changement d’huile (remplacement d’huile minérale avec POE) :

Réfrigérants : R407C, R407A, etc.

Pour les équipements à haut tonnage (de type refroidisseur industriel), ceux-ci demandent l’évaluation d’un spécialiste.

 


Mars André Baulne, ing.

Président, BAULNE

 



Retour aux nouvelles et événements

Inscription à L’élimination progressive des réfrigérants HCFC – êtes-vous prêts?


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

S'inscrire à l'infolettre


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Défiler vers le haut
error

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !