CETAF | Corporation des entreprises de traitement de l’air et du froid

Big data : Faire parler les données du Web pour satisfaire vos clients


Big data : Faire parler les données du Web pour satisfaire vos clients

Categorie(s) :   Climapresse   Nouvelles  


Par Olivier Châtelain

 

Inventé par les géants du web, le Big Data se présente comme une solution dessinée pour permettre à tout le monde d’accéder en temps réel à des bases de données géantes. L’expression désigne un ensemble très volumineux de données qu’aucun outil classique de gestion de base de données ne peut vraiment analyser. Les données recueillies permettent de retracer chacun des faits et gestes qu’un internaute pose à partir du moment où il se trouve sur Internet. Par exemple, qu’un homme de 45 ans qui habite Rimouski depuis 3 ans et qui travaille dans l’industrie de la construction visite régulièrement les sites Internet des quincailleries de son quartier, qu’il lit son journal tous les matins et qu’il préfère les éditoriaux du journaliste monsieur X.

 


 

Alors, avec ces informations au sujet du « Big Data » (ou volumes massifs de données), par où commencer? Disons qu’il faut admettre que l’on voyait ça venir de loin, quand même! Non pas des films de science-fiction, mais bien de la réalité dans laquelle on vit. Déjà, dans les années 1970 un plan semblait déjà à l’agenda pour en arriver là où nous en sommes aujourd’hui.

 

À mon avis, deux dates furent des moments décisifs du «Big Data» que l’on connaît de nos jours. L’un d’entre eux est 1965, lorsque le gouvernement des États-Unis a déclaré son intention de bâtir le premier centre de données au monde afin d’y stocker plus de 742 millions de déclarations fiscales et 175 millions d’empreintes digitales sur bande magnétique. La deuxième date fut cinq ans plus tard, lorsqu’Edgar F Codd, mathématicien travaillant chez IBM, présenta un modèle intitulé « base de données relationnelle » afin de stocker des données de façon hiérarchique dans des serveurs, facilitant ainsi le travail à quiconque pour trouver réponse à ses questions.

 

Somme toute, selon sa définition, le phénomène du «Big Data» n’est en fait qu’une accumulation de donnée qui devient trop volumineuse pour être analysée avec des outils de gestion de données classiques et c’est là que nous en sommes aujourd’hui… Le virage numérique.

 

IBM nous indique une échelle de grandeur: «chaque jour, nous créons 2,5 millions d’octets de données – 90% des données dans le monde d’aujourd’hui ont été créés au cours des deux dernières années seulement. » Dans le domaine où je travaille, c’est-à-dire le marketing numérique, nous observons ce phénomène dans l’achat média : télévision, radio, médias sociaux, vidéo, etc. Pour nous, ces données permettent de mieux comprendre le comportement du consommateur afin de pouvoir lui transmettre le message le plus pertinent possible dans son quotidien, qui se fait aujourd’hui la plupart du temps par le web.

 

Concernant le marketing de votre entreprise, le  « Big Data » est une mine d’or d’informations, permettant de connaître le client « à 360° » : achats en magasin, sur internet, historique de navigation, préférences affichées sur les réseaux sociaux… Il est maintenant possible d’anticiper leurs besoins, de cibler et personnaliser les offres selon ce qu’ils aiment!

 

Bref, je vous parle de cela aujourd’hui parce que le phénomène augmente à la vitesse grand V. Comme vous pouvez le constater dans le tableau ci-dessous, le « Big Data » augmentera à un rythme effréné de  plus de 40% par année d’ici 2020.

 

figure1

 

De ce fait, l’augmentation du stockage des données permet au monde entier de vivre actuellement une transformation numérique importante. Cette mutation prend présentement de l’ampleur et inquiète plusieurs industries avec raison, car tôt ou tard nous devrons tous nous soumettre aux nouvelles règles du marché numérique.

 

figure2

 

 

Sur une note positive, ce qui est très excitant pour les prochaines années à venir, c’est de voir à quel point les industries augmenteront leurs capacités à innover plus rapidement et fort probablement à plus faible coût par le fait qu’ils connaissent si bien le besoin de leur propre public cible. Est-ce un virage facile? Certainement pas! Certains joueurs tirent déjà leur épingle du jeu, mais ce n’est pas une prise de décision qui se fait sur un coin de table. Il faut, en amont, revoir et travailler l’architecture complète de son modèle d’affaires, réévaluer les actifs et élaborer un plan pour l’intégration de ces nouvelles technologies. Heureusement, des experts dans le domaine comme TELUS affaires, par exemple, ont déjà mis en place un service pour accompagner les entreprises dans cette transformation numérique.

 


 Sources :

https://www.weforum.org/agenda/2015/02/a-brief-history-of-big-data-everyone-should-read/

https://www.atkearney.com/strategic-it/ideas-insights/article/-/asset_publisher/LCcgOeS4t85g/content/big-data-and-the-creative-destruction-of-today-s-business-models/10192

https://fr.wikipedia.org/wiki/Big_data

http://www.forbes.com/sites/danielnewman/2015/12/22/the-role-big-data-plays-in-digital-transformation/#5da384b73d9a

http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201701/08/01-5057719-ubereats-debarque-a-montreal.php

https://www.ubereats.com/ottawa/

https://hbr.org/2016/03/the-industries-that-are-being-disrupted-the-most-by-digital

http://conseils.telus.com/cc/digital-transformation/

 



Retour aux nouvelles et événements

Inscription à Big data : Faire parler les données du Web pour satisfaire vos clients


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

S'inscrire à l'infolettre


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Défiler vers le haut
error

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !